La Trilogie de Batiméus, T1: L'Amulette de Samarcande

7/06/2014

Titre: La Trilogie de Bartiméus T1: L'Amulette de Samarcande
Auteur: Jonathan Stroud

Editeur: Editions Albin Michel (Wiz)
Pages: 557 pages
Date de sortie: 2003

Nathaniel est recueilli, dès son plus jeune âge, par Mr Underwood, magicien confirmé, qui a pour mission de lui enseigner l’art de la sorcellerie. Le jeune garçon révèle très vite des capacités exceptionnelles attisant la jalousie de son entourage, et tout particulièrement celle du sinistre Simon Lovelace, sorcier à l’ambition démesurée. Ce dernier va jusqu’à humilier Nathaniel en public, qui, blessé dans son orgueil, mettra tout en œuvre pour se venger. Pour cela, il appelle à son service le dévoué et rusé génie Bartiméus. Leur but : retrouver l’Amulette de Samarcande aux exceptionnelles vertus protectrices, dérobée par Lovelace, prouver que celui-ci n’est qu’un vulgaire traître, avide de pouvoir, et remettre le précieux talisman entre les mains du Premier ministre, qui lui seul en a la propriété.

» Pourquoi ce livre: J'ai initialement voulu emprunté Les Héros de la Vallée du même auteur, en lisant sa quatrième de couverture je suis tombée sur une certaine ligne « Les fans de Bartiméus vont, comme les Trolls affamés de la vallée, dévorer ce livre tout entier. » School Library, et par curiosité je suis allée chercher ce fameux Bartiméus.

» En résumé: L'histoire se déroule en Londres, au XXIe siècle. Le pays est dirigé par des magiciens. Eux, ils invoquent des créatures telles que les Djinn et les Afrits pour exaucer leurs vœux et désirs. Nathaniel, un magicien doué mais encore très jeune, invoque Bartiméus, un Djinn plus ou moins puissant, et lui accorde la mission de voler l'Amulette de Samaracande de chez Simon Lovelace, un jeune homme qui l'a humilié devant pas mal de monde.

» Mon avis: Ce roman est un mélange d'action, de fiction ainsi que d'humour ce qui le rend agréable à lire, facile à dévorer. Le livre fait alternance entre le point de vue de Nathaniel et le point de vue de Bartiméus pour narrer des actions qui se sont déroulées en même temps mais dans des endroits différents. 

Lorsque Bartiméus, mon personnage préféré, raconte, on trouve en bas des notes, parfois simples parfois assez longues pour occuper la moitié de la page, écrites aussi par le djinn lui-même où il nous révèle plus de détails, éclaircit quelques mots ou même aller hors sujet pour raconter un souvenir. Il aime se vanter de sa puissance sachant qu'il est djinn de quatorzième niveau, c'est-à-dire moyen. Mais ceci ne l'empêche de s'en sortir des pires situations. La créature a un caractère arrogant mais humoristique, ce qui la rend un personnage très attachant et nous permet de rentrer dans le roman très facilement.

Nathaniel d'autre côté est un enfant qui ne manque de défauts; orgueilleux, têtu, et très ambitieux. Mais en fur et à mesure, on découvre qu'au fond de ce petit, il est sympathique et cache un côté très bon. J'ai dit caché car il ne laisse pas manifester sa bonté pour ne pas paraître faible. Cet enfant est très intelligent mais il cache cette intelligence aussi de peur d'être envié, il l'utilise néanmoins pour prendre vengeance de ceux qui l'ont sous-estimé et humilier dans sa propre maison.

J'ai aussi aimé le style, riche en description fine et détaillée sur les lieux, l’apparence des personnages présents ainsi que les sentiments et les pensées des deux personnages principaux. Ces personnages rafraîchissants sont très différents, on ressent du sarcasme mais aussi de complémentarité entre eux deux, ce qui les rend aussi attachant l'un que l'autre.

» En bref: Un tome prometteur et fort comme début. C'était un agréable roman à lire, surtout pendant les heures du jeûne. Je le conseille. Vivement le tome suivant!

» Ma note: 18/20

Vous pourriez aimer

0 petits mots ♥

La Webmiss

Ma photo
Nessrine, 20 ans. J'aime lire, dormir, manger et chroniquer. Abonnez-vous!

Instagram @romansentreamis

Collaboration sur Booktube