13 livres pour le 13 Août

8/12/2016


Je dédie cette publication à toutes mes amies, mes cousines, mes sœurs, mes tantes, mes institutrices, mes lectrices, mes blogueuses, mes booktubeuses, à mes auteures à toutes les femmes tunisiennes; mesdames, mesdemoiselles, joyeuse fête!

Le 13 Août, pour ceux qui ne le savent pas, est la journée nationale de la Femme, en célébration du Code du statut personnel et des acquis de la Femme rebelle et révolutionnaire tunisienne.

Et c'est avec un immense plaisir que je vous présente une petite sélection de livres en rapport avec la Femme en général ou la Tunisienne en particulier, et c'est parti!

Dans la catégorie: Écrit par des Tunisiennes:



Khaoula HOSNI, écrivaine tunisienne ayant obtenu le Prix FJAK pour Destin (2012), Prix CREDIF pour A Ta Place (2013) et le Prix Special du Jury -Comar d'Or pour DABDA (2014)

A Ta Place: Evelyn Hayman avait débarqué à l'île de Lovango Cay dans l'intention d'en faire son lieu de stand-by. Un endroit isolé du monde, où elle pouvait simplement attendre le bon moment pour partir. Au contact de ses mystérieux voisins du rocher, elle finit pourtant par découvrir un secret qui défiait toute logique. Un secret qui allait décider de sa propre destinée.

DABDA: Denial, Anger, Bargaining, Depression, Acceptance... Au lendemain de la mort de sa mère de substitution, Aidan Collins a autre chose en tête que de penser aux cinq étapes de son deuil. Entre le retour de la femme l'obsède, la nécessité d'affronter la haine des habitants du coin et les prémixes alarmantes de sa nouvelle crise de démence, son existence est traversée par un tourbillon d'évenements qui menacent de le faire sombrer dans la folie. Un abysse familier dont seul son fère aîné, Garrett, a toujours eu le pouvoir de l'extriper. Pourtant, entre les hauts murs du sinistre manoir familial des Collins -Silver Ouest Castle-, Aidan va traverser les étapes d'un tout autre deuil. Un deuil terrifiant, d'un genre nouveau... et parfaitement inconcevable.

 

Alors je me suis tue, de Sarra CHAMAM:
Entre une surdité et une famille pas très aimante, Cara se trouve avec une vie dure après son accident. Mais une rencontre peut souvent changer les choses.

C'est le premier roman de Sarra qu'elle a écrit à 16 ans. *on dit qu'il y aurait un deuxième tome et un autre livre de Sarra, doigts croisés que ça ne tarde pas*



Dans la catégorie: On parle des Tunisiennes:

La Kahina, de Gisèle HALIMI:
Au terme d'intenses recherches, Gisèle Halimi redonne vie à cette reine de l'Aurès qui, au VIIe siècle, résista aux troupes du général arabe Hassan. Entre son amour pour Khaled, le neveu de son ennemi et son implacable désir de victoire, elleincarne le destin d'une femme exceptionnelle qui, jusqu'à la mort, commanda aux hommes, des montagnes de l'Aurès aux plaines de l'oued Nini. Gisèle Halimi retrace cette tragédie romanesque avec passion et talent. Elle dont la poétesse et philosophe égyptienne Doria Chafik a écrit : " Héroïne d'un combat donné pour perdu il y a moins d'un demi-siècle, Gisèle Halimi tient de la Kahina berbère.


Tunisiennes et révolution: Le combat des femmes, de Moncef BEN MRAD:

L'ouvrage comporte quatre grandes parties, une première rédigée par Sonia Ben Mrad, qui a recensé le parcours des Tunisiennes les plus célèbres depuis 3000 ans.

Une seconde en langue française, regroupe les écrits de 11 femmes. Parmi elles, la réalisatrice et politicienne Selma Baccar, la journaliste et animatrice Meriem Belkadhi, la secrétaire générale du parti Al Joumhouri Maya Jribi, et la directrice d'El Teatro Zeineb Farhat.

Une troisième partie du livre est constituée de 72 pages de photos témoignage montrant des femmes tunisiennes résistantes depuis la révolution jusqu'à aujourd'hui.
Et enfin, dans une quatrième partie en langue arabe, on retrouve les contributions de douze femmes dont l'écrivaine Olfa Youssef, l'avocate Bochra Belhaj Hmida et l'universitaire Raja Ben Farhat.

Dans la catégorie: Ecrit par des Femmes arabes:



Nawal SAADAOUI, une écrivaine égyptienne née le 27 octobre 1931 près du Caire. Médecin psychiatre et féministe elle est emprisonnée en 1981 pour s'être opposée à la loi du parti unique sous Anouar el-Sadate. Nawal a commencé à critiquer ouvertement le système patriarcal et à aborder des sujets tabous, tels que l'excision, l’avortement, la sexualité, les abus sexuels sur les enfants, et les différentes formes d’oppression des femmes.

Dans la catégorie: Des féministes que nous remercions

BD Olympe de Gouges, de CATEL & BOCQUET:

De Montauban en 1748 à l’échafaud parisien en 1793, quarante-cinq ans d’une vie féminine hors normes, et l’invention d’une idée neuve en Europe : la lutte pour les droits des femmes.

Née dans une famille bourgeoise de province, sans doute fille adultérine d’un dramaturge à particule, Marie Gouze dit Olympe de Gouges a traversé la seconde moitié du XVIIIe siècle comme peu de femmes l’ont fait. Femme de lettres et polémiste engagée, elle se distingue par son indépendance d’esprit et l’originalité parfois radicale de ses vues, s’engageant pour l’abolition de l’esclavage et surtout pour les droits civils et politiques des femmes. Opposée aux Robespierristes et aux ultras de la Révolution, elle est guillotinée pendant la Terreur.


Des femmes rebelles, de Michelle PERROT:

Elles étaient belles, libres, avides d'amour, d'écriture et d'action, engagées dans les luttes de leur temps pour l'égalité des sexes et la justice sociale.

Olympe de Gouges, Flora Tristan, George Sand incarnent avec éclat la rébellion des femmes : une des grandes forces de l'Histoire. J'ai eu envie de les rencontrer et de les raconter pour celles et ceux qui se battent dans le monde aujourd'hui.



Moi, Malala, de Malala YOUSAFZAI:

Moi, Malala est le récit bouleversant d’une famille exilée à cause du terrorisme ; d’un père qui envers et contre tout a fondé des écoles ; de parents courageux qui, dans une société où les garçons sont rois, ont manifesté un amour immense à leur fille et l’ont encouragée à s’instruire, à écrire, à dénoncer l’insoutenable et à exiger, pour toutes et tous, l’accès au savoir
Je viens d’un pays qui est né à minuit.
Quand j’ai failli mourir, il était juste midi passé.



Dans la catégorie: Roman avec personnage principal féminin à caractère fort:


Jane Eyre, de Charlotte BRONTË:

Jane Eyre est pauvre, orpheline, pas très jolie. Pourtant, grâce à sa seule force de caractère, et sans faillir à ses principes, elle parviendra à faire sa place dans la société rigide de l'Angleterre victorienne et à trouver l'amour... Une héroïne qui surmonte les épreuves sans perdre foi en son avenir, une intrigue où se succèdent mystères et coups de théâtre, une passion amoureuse qui défie tous les obstacles : le plaisir de lire Jane Eyre est toujours aussi vif. Comme elle, on veut croire que rien n'est écrit d'avance et que la vie réserve des bonheurs imprévus.


Catching Fire, de Suzanne COLLINS:

Après avoir gagné les Jeux de la Faim, Katniss Everdeen et Peeta Mellark retournent dans leur district. Alors que la "tournée de la victoire" dans le pays est sur le point de commencer, elle est visitée par le président de Panem. Il explique que le tour qui leur a permis de sortir tous deux vainqueurs des jeux, considéré comme un acte de rébellion envers le Capitole, donne des idées aux 12 districts du pays. 

Il la menace de tuer son meilleur ami, Gale, si elle ne peut prouver à tout Panem que son acte n'était pas une provocation, mais un acte irréfléchi commandé par son amour fou pour Peeta.


Les Fiancés de l'Hiver, de Christelle DABOS:

Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel.

Vous pourriez aimer

0 petits mots ♥

La Webmiss

Ma photo
Nessrine, 19 ans. J'aime lire, dormir, manger et chroniquer. Abonnez-vous!

Instagram

Collaboration sur Booktube