The Maze Runner

11/15/2014

Titre: The Maze Runner (VO)
Auteur: James Dashner

Format: EPUB
Date de sortie: 2009

Thomas, dont la mémoire a été effacée, se réveille un jour dans un nouveau monde où vivent une cinquantaine d'enfants. Il s'agit d'une ferme située au centre d'un labyrinthe peuplé de monstres d'acier terrifiants. Les ados n'ont aucun souvenir de leur vie passée et ne comprennent pas ce qu'ils font là. Ils n'ont qu'un seul désir, trouver la sortie. Pour ce faire, les "coureurs" parcourent chaque jour le labyrinthe pour en dresser les plans – des plans qui changent sans cesse, puisque les murs se déplacent chaque nuit. Le risque est grand mais, dès son arrivée, Thomas a une impression de déjà-vu, il sait qu'il veut être coureur et résoudre l'énigme du labyrinthe.







» Pourquoi ce livre: Sur mon Tumblr, tout le monde est excité pour le film et disent que le livre est super bon, je devais lui donner une chance! En plus, Dylan O'Brien dans l'adaptation cinématographique. Ce livre est un must! avant d'aller le voir.

» En résumé: Thomas se réveille dans un ascenseur plongé dans l'obscurité, il ne connaît que son nom. Le plafond, la porte de l'ascenseur, s'ouvre et une bande de garçons apparaît. Certains semblent avoir le même âge que lui, d'autres sont un peu plus ou moins âgés que lui. Tout le monde est comme lui, personne n'a la moindre idée sur sa vie passé, tout le monde s'est réveillé dans un ascenceur. Le monde où il vient de débarquer est entouré par de très très hauts murs entrecoupés par quatres ports. Les coureurs/runners sortent par ces ouvertures pour courir dans le labyrinthe depuis deux ans. Thomas pense que lui il connaît qu'il doit être un coureur, et pense avoir une méthode pour résoudre l'énigme quand Thérèse Teresa dans le livre que j'ai lu apparaît dans l’ascenseur. La seule fille à arriver dans The Glade, c'est ce qu'ils appellent leur place. C'est là où les choses commencent à devenir compliqués.

» Mon avis: Tout d'abord, je veux souligner que ce livre est sorti avant Hunger Games et donc, les médias qui l'appellent HungerGames-wannabe, corrigez vos informations. Voilà.

Je commence par le style d'écriture, qui je dois dire est merveilleux, simple, rend le livre facile à rentrer, et riche en suspens et rebondissements, puisque le lecteur vit l'aventure de l'intérieur, on est aussi perdu que Thomas dès les premières pages. Au début, c'était gênant d'être perdu, tout comme Thomas qui a la mémoire effacé. Au début, juste au début, je n'ai pas aimé le choix de la troisième personne pour la narration, mais puis, je pense que c'est le bon choix, parce que ce qui domine, c'est la peur, la confusion et l'activité physique, et ça, c'est mieux décrit à la troisième personne qu'à la première. J'aime aussi le nouveau vocabulaire que l'auteur a inventé pour les personnages! Unique et drôle. shuck, shuck-face, slinthead, klunk, shucked, good that, shanks..

Les événements alors, dans les premiers chapitres, le rythme est lent, très lent. Mais quand arrive enfin la perturbation, et que les choses se compliquent, trop de choses ont lieux dans chaque chapitre, dans chaque page. Je n'ai pas aimé comment ça me donne impression que les autres garçons sont tous idiots, puisque Thomas parvient à presque tout faire au bout d'une semaine, et eux, ils étaient là ça fait deux ans, vraiment. On m'a dit que dans le film, ça change. Les Gladers ont un rôle si important que celui de Thomas. Ce qui m'encourage encore plus à attendre la sortie du film en DVD.

Comme j'ai dit, le lecteur est aussi perdu que Thomas, et donc tout au long du livre, on est en quête de clés, d'informations, on fait attention aux moindres détails, tout comme les personnages. Un bon livre, c'est le livre dont les découvertes n'arrivent pas toutes en même temps. Ce qui est attachant, c'est que James Dashner sait bien gérer le tas de données, il sait bien quand doit-on savoir quelque chose.

Tout en lisant, on se fait tous des scénarios, on imagine la fin et parfois ça coïncide, même pour un très petit détail avec la fin réelle du roman. Mais du coup, avec Maze Runner, aucune imagination ne va à la fin du livre. L'histoire est surprenante, mystérieuse et la fin était ce que je ne voyais pas arriver. J'ai dit que le début était lent, mais les derniers chapitres, c'était très rapide, et donc ils m'ont laissée coincé en une unique position, dévorer les mots. La fin est très émouvante, je n'expliquerai pourquoi car vous devez le lire.

La cadre; un champ enfermé, clos, entouré par un labyrinthe impossible à résoudre plein de créatures terrifiantes. C'est assez déroutant et angoissant.

Les personnages ceux qui ont marqué l'histoire, ils sont une large bande de garçons (et une fille) quand même, je vais pas parler de tout le monde; le personnage principal c'est Thomas, observant, très attentif, ce qui explique pourquoi il est quelqu'un de spécial, quelqu'un de particulier. J'aime sa façon de réfléchir rationnellement, il ne laisse pas l'angoisse envahir ses pensées, et il ne pense pas qu'à lui-même. Mais parfois, il est à un certain niveau de stupidité et de paresse que je me demande s'il est vraiment la même personne qui était en action il y'a quelques pages.

À part Thomas, il y a Newt et Minho qui ont une place très spéciale au fond de mon cœur, ils sont très gentils, et aux moments les plus durs, c'est à eux de remonter le moral pour leurs amis mais aussi pour le lecteur qui est absorbé par sa lecture. Surtout Newt, il soutient tout le monde, il veut garder la paix avec tout le monde, il est responsable aussi. Et Minho, il est très déluré, il est très vif et très amusant.

Alby et Chuck ensuite, Alby le chef, résistant et ferme, il maintien la discipline dans le Glade, très courageux et juste aussi, il a fait un grand sacrifice, et -Dieu merci- ce n'était pas en vain. Quant à Chuck, le guide bavarde de Thomas. Il était très accueillant, sympa et aimable. On découvre, vers la fin, un côté très courageux, dévoué et fidèle en lui.

Je n'ai pas trop aimé Gally. Il est difficile, je me sens envahie d'énergie noire, d'haine quand je lis son nom. Je sais que c'est injuste, parce que, après tout, c'était pas tout de sa faute, il était contrôlé comme une machine. Mais ça n'empêche qu'il déteste Thomas sans savoir la vérité.

Et enfin, Teresa. Elle sort de nulle part un jour après Thomas, ce qui est inhabituel. Pas uniquement qu'elle soit un nouveau membre juste un jour après le dernier nouveau membre, elle est aussi la seule fille parmi eux et arrive dans un état bizarre. Elle était gênante un peu, je ne sais pas exactement ce que je n'aime pas chez elle, peut-être car elle n'est pas amicale avec les autres.

Pour une fangirl obsédée par les fanfics, les OTP toussa toussa, ce livre est génial sur le niveau des personnages. Je veux dire, ils sont tous des garçons. Cinquante presque. À chaque fois que Minho et Newt sont ensemble, j'ai les papillons à l'estomac. Bon, j'arrête, ça doit être gênant pour les lecteurs matures, ouais.

Pour finir, je dois dire que, ce n'est pas parce qu'il s'agit d'une aventure et d'actions qu'il n'y a pas d’émotions. Oh no! Tout au contraire. C'est un plaisir de trouver un livre émouvant mais pas si romantique; j'ai bien pleuré mais à cause d'une amitié, à cause de contraintes. Surtout la fin, l'épilogue m'a bouleversée. Il est vrai qu'elle répond à certaines questions, mais demeure bouleversante.

» Les (+): Les circonstances, le suspens, les révélations progressives.

» Les (-): Les personnages qui ne sont pas Thomas qui sont un peu abandonnés, ignorés. Ils étaient choisis car ils sont particuliers, mais puis James fait d'eux des idiots.

» Extraits/Citations:
La plupart, je les ai choisis car ils étaient drôle, mais provenaient dans des moments très durs.

« If you ain't scared, you ain't human. »

« “Greenie,” Minho said, “if you think that was brave comin’ out here, listen up. You’re the shuckiest shuck-faced shuck there ever was. You’re as good as dead, just like us.” »

« Newt stood, stretched his arms. “Turned this whole place upside down, you bloody shank. Half the Gladers think you’re God, the other half wanna throw your butt down the Box Hole. Lotta stuff to talk about.” »

« “Shouldn’t someone give a pep talk or something?” Minho asked, pulling Thomas’s attention away from Alby.
“Go ahead,” Newt replied.
Minho nodded and faced the crowd. “Be careful,” he said dryly. “Don’t die.”
Thomas would have laughed if he could, but he was too scared for it to come out.
“Great. We’re all bloody inspired,” Newt answered. »

» Pour aller plus loin:
Ce livre a été adapté au cinéma par Wes Ball, sorti il y'a presque un mois. J'ai vraiment hâte!

Mes amis, ceux qui l'ont vu m'ont dit que si j'irai le voir je ne dois pas penser qu'il sera très fidèle au livre mais je dois savoir qu'il sera très bon.

Voici la bande annonce du film:


» En bref: Une dystopie perturbante. Une aventure riche en rebondissements.
Bien que ce livre ne soit pas un livre parfait, il est un coup de cœur 

» Ma note: 20/20

Vous pourriez aimer

0 petits mots ♥

La Webmiss

Ma photo
Nessrine, 19 ans. J'aime lire, dormir, manger et chroniquer. Abonnez-vous!

Instagram

Collaboration sur Booktube