Persepolis, T1: The Story of a Childhood

4/28/2016



Titre: Persepolis (#1 The Story of a Childhood)
Autrice: Marjane Satrapi Format: BD Sortie: 2000
Synopsis:

Toute petite, Marjane voulait être prophète. Elle se disait qu'elle pourrait ainsi soigner le mal de genoux de sa grand-mère. En 1979, l'année de ses dix ans et de la révolution iranienne, elle a un peu oublié Dieu. Elle s'est mise à manifester dans le jardin de ses parents en criant "à bas le roi !". Là, elle s'imaginait plutôt en Che Guevara. Il faut dire qu'à l'époque, son livre préféré s'appelait Le Matérialisme dialectique. Marjane trouvait d'ailleurs que Marx et Dieu se ressemblaient. Marx était juste un peu plus frisé, voilà tout. Après, la vie a continué, mais en beaucoup moins drôle. La révolution s'est un peu emballée. Et la guerre contre l'Irak est arrivée…


(en édition française, la série comprend 4 tomes,
chaque 2 tomes sont rassemblés dans un seul en édition anglaise)

» Pourquoi ce livre?: Je me rappelle, il y a quelques années, le film Persepolis a été diffusé sur une chaîne télé tunisienne, et à cause d'une illustration de la divinité, on a boycotté la chaîne, beaucoup de conflits ont pris lieu.. Bref, ça a fait un boum! Alors, en trouvant cette BD je me suis dit que voilà une chance pour construire ma propre opinion là-dessus, sans prendre compte de ce qu'on m'a dit.

» Ma chronique: Je m'attendais à grand-chose d'offensif, lorsqu'on m'a parlé des illustrations...
Je m'attendais à être enragée, à haïr l'artiste qui a dessiné ça. Mais je suis prise par une grande surprise: ces illustrations n'avaient rien d'offensif; tout comme on dessinait les Dieux grecs et romains, et égyptiens, on peut rien à l'artiste qui voulait transmettre l'image que Marjane avait sur son Dieu alors qu'elle était toute petite. Mais on s'imaginait tous Dieu lorsqu'on était enfants, non? En tout cas, ce n'était que deux ou trois planches. Ce n'était pas ce qui faisait le poids de cette histoire.

On suit Marjane (Marji), une petit fille Iranienne, issue d'une famille musulmane (chiite) moderne, un peu comme la plupart des musulmans tunisiens; avant et après la révolution Islamique en Iran. L'histoire est assez bouleversante; la religion, les classes sociales, la guerre et la politique du moyen-orient vues à travers les yeux d'une enfant.

Au début, ça commence avec quelques sections drôles et assez légères; mais au fur et à mesure que Marjane grandit, et que la guerre s'approche, avance et prend d'ampleur; l'histoire devient très émouvante, parfois ça met le lecture en colère contre l'injustice et l'ignorance, surtout en se mettant à sa place, avec l'Etat Islamique de nos jours qui ne cesse de frapper çà et là en Tunisie...

Et puis, la simplicité des dessins est just ma-gni-fi-que!!! C'était très beau à parcourir, et comment l'apparence de Marji change au fil des pages puisqu'elle grandit et tout ça, adorable!

Quelques planches sont très marquantes, qui vont me hanter pour toujours et m'ont laissée réfléchir plusieurs heures plus tard. Comment on oblige toutes les filles de se voiler, comment on oblige tous les garçons de rejoindre l'armée... Des images de souffrance, de victimes, de soldat défunts...

L'innocence de la description de la situation est frappante: Une franchise et une simplicité qui m'ont laissée émue. Cette BD m'a ouvert les yeux sur certaines choses, sur l'Iran, l'Iraq et l'Arabie Saoudite, que, avant, je ne comprenais pas. C'était, pour moi, une lecture agréable et enrichissante, sur les niveaux politique et historique.

» Pour vous donner envie:



Et la même scène dans le film:




» Bref: Si vous allez rater la profondeur de cette autobiographie parce qu'une certaine image vous gêne, bah vous aller le regretter. Coup de cœur

» Ma note: 19.5/20

Vous pourriez aimer

1 petits mots ♥

La Webmiss

Ma photo
Nessrine, 19 ans. J'aime lire, dormir, manger et chroniquer. Abonnez-vous!

Instagram

Collaboration sur Booktube