Un grand point d'interrogation:
« REVENGE » de Yoko Ogawa

7/20/2018


» Titre: Revenge | » Titre VF: Tristes revanches
» Auteure: Yoko Ogawa |  » Traduit par: Stephen Snyder
» Genre: Horreur, nouvelles
» Synopsis:
Une jeune femme entre dans une pâtisserie pour acheter un gâteau d'anniversaire à son fils mort depuis longtemps.
Dans l'arrière-boutique, une vendeuse pleure en silence. Un journaliste arrive dans un hôtel sur lequel il doit écrire un article. Dans sa chambre s'est installée une femme. Elle s'en va aussitôt mais ne quitte pas les abords de l'hôtel. Elle rôde en portant un curieux fardeau. Une maroquinière confectionne pour une chanteuse de bar un sac délicat et précieux dans lequel la belle va déposer son cœur, cette étrange excroissance placée non pas à l'intérieur mais à l'extérieur de sa cage thoracique...
Dans chacune de ces onze nouvelles, un détail, parfois infime, évoque la précédente ou annonce la suivante pour former une spirale, une chaîne soutenant la trame du livre et créant ainsi une subtile mise en abyme.
» Pourquoi ce livre: Dans le thème de lectures japonaises du club de lecture Overbooked, on a choisi le Japon comme première destination. Pour ma part, le premier livre dans ce pays serait Revenge de Yoko Ogawa.

» Mon avis: Si vous voulez profiter de ce livre à fond, ne lisez pas le synopsis, ça n'en dit pas trop, mais ça vous prive du plaisir des moments de confusion au début de chaque nouvelle.

Les fans de romans se reconnaîtront. J'ai du mal  lire les recueils de nouvelles. Je trouve que c'est un genre qui porte injustice aux personnages, et frustration aux lecteurs. Mais dès le début de ce recueil, on se trouve rapidement immergé dans le bouquin.

Des nouvelles qui présentent des personnages stables en apparence, très ordinaires, auxquels on peut facilement s'identifier: une écrivaine, une secrétaire, une amie, un journaliste, un médecin, et j'en passe; mais qui cachent derrière eux une réalité sombre, un passé (ou un futur) horrifiant. Et ce qui est plus déstabilisant, c'est la froideur par laquelle cette réalité se révèle.

Ce qui me frustre le plus avec les nouvelles, en général, c'est que je n'ai pas suffisamment le temps de m'attacher aux personnages, et il n'y a généralement pas assez de développement. Mais dans Revenge, c'est différent. Déjà que, comme déjà mentionné, les personnages ne sont pas ceux qu'on pense. Ils cachent un visage dévoilé en fin de nouvelle, ou début, ou ultérieurement, dans une autre nouvelle. Ils sont anonymes en plus. Et narrent à la première personne.

Au début c'est facile de lier les uns aux autres, par un petit détail, un clin d'œil, une attitude, mais ensuite il en devient trop. Ils sont bien nombreux, ils sont tous liés d'une manière ou d'une autre et j'ai eu beaucoup de mal à les suivre vers le dernier tiers du livre, surtout que les nouvelles ne sont pas dans un ordre chronologique; j'ai adoré ça. C'était comme un jeu avec l'auteur, d'identifier les nouvelles parlant du même personnage, mais ça m'a fallu un carnet et un stylo pour les lier les uns aux autres, un peu comme dans la série allemande Dark. On a donc l'opportunité de voir dans le futur ou le passé de certains personnages, et de les comprendre.

Ceci explique les moments de confusion au début de chaque nouvelle dont j'ai parlé à la première ligne: comme tous parlent à la première personne, et que nul ne porte de nom, au début de chaque partie, on a du mal à savoir si c'est un homme? une femme? jeune? âgée? Cette nouvelle raconte-t-elle le point de vue réel d'un personnage? Ou est-elle un manuscrit écrit par l'un d'eux? Se situe-t-elle avant ou après la nouvelle précédente? Tout ça, ça rend curieux, et c'est pourquoi je n'ai pas pu m'arrêter, et je l'ai achevé en 4 heures à peine.

Enfin je vous recommande ce recueil, parce qu'en plus des histoires captivantesl'ambiance sombre, on a la plume de l'auteure. Dès la première nouvelle, j'ai remarqué son vocabulaire riche et comment elle donne de l'importance à la description des détails pour nous plonger dans le décor de ses nouvelles, c'est presque poétique. Comme si je voyais les instruments de torture, comme si je pouvais sentir l'odeur des gâteaux de la pâtisserie. Ah oui, la nourriture a une grande place dans ce recueil, ne le lisez pas si vous jeunez ou avez faim :p

La fin malheureusement ne répond pas à toutes les questions, et certains personnages restent dans le flou, à la fin je me suis retrouvée avec un WTF!

» En bref: Une série de nouvelles suivant des personnages bizarres dans leur quête de revanche, chacun à sa façon.
» Ma note: 17/20

 

Vous pourriez aimer

0 petits mots ♥

La Webmiss

Ma photo
Nessrine, 21 ans. J'aime lire, dormir, manger et chroniquer. Abonnez-vous!

Instagram @romansentreamis

Collaboration sur Booktube